Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • International
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • France
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Norvège
  • Pologne
  • Suède
gingivite et parodontite : bien informer vos patients

Aidez vos patients à prévenir la gingivite et la parodontite

Si vous demandez à la plupart des personnes à quelle fréquence elles se brossent les dents, voici majoritairement leur réponse : une ou deux fois par jour. Si vous les questionnez un peu plus sur leurs habitudes concernant le nettoyage interdentaire, les réponses seront probablement plus variables, de jamais à quotidiennement.

Il y a globalement deux catégories d'individus : ceux qui prêtent très attention au nettoyage interdentaire et ceux qui y ont recours de manière sporadique. Cela fait dans le premier cas partie de leur rituel bucco-dentaire quotidien ou, dans le second cas, il s'agit simplement de retirer quelque chose qui s'est coincé entre les dents. Une connaissance plus large de la corrélation entre les habitudes de nettoyage interdentaire et les maladies de gencives [1] pourrait aider à ancrer plus fortement cette habitude.

Le nettoyage interdentaire, que ce soit avec du fil dentaire ou une brossette ou un bâtonnet interdentaire, est un acte que la plupart des chirurgiens-dentistes soulignent à de nombreuses reprises dans le cadre de soins bucco-dentaires complets. Le problème est que beaucoup de patients y voient une corvée supplémentaire, qui ne leur semble pas une priorité par rapport au brossage.

En tant que professionnel de santé, vous pouvez aider vos patients à prendre ces soins plus au sérieux en leur montrant exactement ce qu'il convient de faire.

Aider les patients à identifier la gingivite

Des études menées aux États-Unis [2] et en Europe [3] estiment qu’environ 30 à 50% de la population adulte souffre d’une forme quelconque de maladie parodontale. L'inflammation gingivale connue sous le nom de gingivite en constitue un stade précoce. Même les personnes qui se brossent régulièrement les dents ne sont pas à l’abri d'une gingivite sans un nettoyage interdentaire approprié.

Dire à quelqu’un qu’il souffre d'une gingivite n’est pas toujours suffisant pour développer de meilleures habitudes de nettoyage interdentaire. Il est important pour les praticiens de montrer visuellement à leurs patients les symptômes de la maladie des gencives à un stade précoce :

  • Gencives rouges, gonflées et enflammées
  • Saignement des gencives
  • Sensibilité le long du sillon gingival
Femme souffrant de gencives enflées et rouges

Une fois que l’exemple visuel est là, c’est quelque chose qu’ils peuvent imaginer à chaque fois qu’ils se regardent dans le miroir en se brossant les dents. Cela fait partie d’une stratégie, soutenue par la recherche [4], qui aide les patients à améliorer leur perception de soi, les aidant à réaliser les répercussions potentielles d’une hygiène bucco-dentaire incomplète.

Éduquer les patients sur la parodontite

Des lignes directrices récentes [5] publiées par la Fédération Européenne de Parodontologie (EFP) ont souligné l’importance des interventions éducatives. Il est essentiel d’expliquer aux patients comment la gingivite peut progresser vers des formes plus sévères de parodontites, causant un plus grand degré d’inflammation, des dommages irréversibles aux structures de soutien des dents, et un éventail plus large de préoccupations de santé bucco-dentaire. La plupart des patients atteints d’une maladie de gencive légère savent qu’il y a un problème, mais encore une fois, l’assimilent à leurs dents. Ils éprouvent souvent des symptômes comme des dents légèrement mobiles ou mal alignées causées par la perte d'os alvéolaire [6], ou ressentent une douleur lors de la mastication et l’attribuent à la sensibilité dentaire. Une santé des gencives compromise n'est pour eux pas forcément à l’origine du problème.

Maladie des gencives à un stade avancé

À ce stade, les patients peuvent réellement voir et ressentir les dégâts que peuvent causer les maladies de gencives. C’est au praticien de leur en montrer la cause, de montrer la profondeur de la poche parodontale > 4 mm autour de leurs dents et d'en expliquer l'importance. Vous pouvez aussi utiliser des schémas anatomiques pour montrer le retrait de la gencive ou la perte osseuse alvéolaire. Comme toujours, les visuels sont essentiels.

Illustrer les liens entre la gingivite et la parodontite

La transition des gencives saines vers une maladie sévère des gencives ne se produit pas du jour au lendemain. L'évolution vers la parodontite est en général progressive. Pour les patients qui prennent des rendez-vous dentaires fréquemment, les signes peuvent être détectés plus précocément. Rechercher une maladie parodontale à un stade précoce via les symptômes de la gingivite et recommander de meilleures habitudes de nettoyage (en mettant l'accent sur le nettoyage interdentaire) est un bon début vers la prévention, mais les patients doivent bien entendu faire leur part, essentielle, à la maison.

Nettoyage interdentaire

L’action vient de l’apprentissage. Montrez à vos patients les symptômes de leur gingivite et expliquez-leur comment y remédier. Parlez de la progression possible de l'atteinte parodontale. Que se passe-t-il lorsque la gingivite n’est pas prise en charge ? Comment les habitudes bucco-dentaires et les choix de mode de vie du patient contribuent-ils à sa santé orale ? Créez un dialogue qui explique non seulement la gingivite et la progression vers la parodontite, mais aussi l’importance du nettoyage interdentaire au quotidien et de l'attention portée aux gencives.

Prise en charge de la gingivite : ce que les patients doivent savoir

Sauf dans les cas les plus graves, les patients doivent savoir que leur gingivite est traitable. Le nettoyage des dents en profondeur - détartrage et surfaçage radiculaire, et autres techniques [7] - est courant et relativement facile à administrer. Lorsque l’aggravation de maladie parodontale est visible depuis la dernière visite dentaire, c’est le moment pour guider vos patients à de nouvelles habitudes de nettoyage interdentaire - en leur faisant la démonstration de leur utilisation pour de meilleurs résultats à la maison.

Sunstar GUM - Gingivite et parodontite : bien informer vos patients

Les patients doivent également savoir que leur état s’aggravera s'ils ne font rien. Faites clairement comprendre que les rougeurs et petits saignements ne sont que les premiers symptômes, et que des problèmes sévères (et pouvant générer des soins plus coûteux) sont à venir. Insistez vraiment sur l'importance de la rapidité et de la rigueur dans la prise en charge de la gingivite.

Souligner l’importance de la prévention des maladies de gencives

Qu’ils aient une gingivite ou une parodontite avancée, il est essentiel d'inculquer aux patients l’importance des soins préventifs des gencives et d'une hygiène bucco-dentaire complète. Il est donc essentiel de leur enseigner la méthode de brossage adaptée, de prodiguer des conseils pour le nettoyage interdentaire et de les initier à l'utilisation des accessoires appropriés leur en faisant la démonstration pour les aider à débuter un nouveau rituel quotidien.  

Brossage des dents en 3 étapes

Il est également important de voir au-delà de la bouche. Informer les patients sur le rôle de la santé bucco-dentaire et son lien bidirectionnel avec la santé générale apparaît comme essentiel car ce lien est souvent méconnu. Une conversation franche avec les patients pour en apprendre davantage sur leur mode de vie et leurs habitudes, et établir des corrélations entre ceux-ci et la maladie parodontale permettra de les accompagner au mieux.

  • Alimentation déséquilibrée
  • Tabac, alcool, etc...
  • Stress excessif
  • Diabète, cancer ou autre maladie systémique

Un maître mot : prévention ! L'information aux patients sur les maladies parodontales et ce qu'ils peuvent faire pour les prévenir ou éviter leur progression est un moyen inestimable pour les aider à préserver leur sourire et leur santé orale.

[1] Lertpimonchai A, Rattanasiri S, Arj-Ong Vallibhakara S, Attia J, Thakkinstian A. The association between oral hygiene and periodontitis: a systematic review and meta-analysis. Int Dent J. 2017;67(6):332-343. doi:10.1111/idj.12317

[2] Eke PI, Thornton-Evans GO, Wei L, Borgnakke WS, Dye BA, Genco RJ. Periodontitis in US Adults: National Health and Nutrition Examination Survey 2009-2014. J Am Dent Assoc. 2018 Jul;149(7):576-588.e6.

[3] Wahlin Å, Papias A, Jansson H, Norderyd O. Secular trends over 40 years of periodontal health and disease in individuals aged 20-80 years in Jönköping, Sweden: Repeated cross-sectional studies. J Clin Periodontol. 2018 Sep;45(9):1016-1024.

[4] Newton, TJ, Asimakopoulou, K. Managing oral hygiene as a risk factor for periodontal disease: a systematic review of psychological approaches to behaviour change for improved plaque control in periodontal management. J Clin Periodontol 2015; 42 (Suppl. 16): S36S46.

[5] https://www.practiceupdate.com/content/european-federation-of-periodontology-guidelines-for-treatment-of-stage-i-iii-periodontitis/100969

[6] InformedHealth.org [Internet]. Cologne, Germany: Institute for Quality and Efficiency in Health Care (IQWiG); 2006-. Gingivitis and periodontitis: Overview. [Updated 2020 Feb 27]. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK279593/

[7] https://www.healthline.com/health/gingivitis#treatment