Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • International
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • France
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Norvège
  • Pologne
  • Suède
Probiotiques et infections buccales

L'effet des probiotiques sur les infections buccales

Les avantages pour la santé des probiotiques ont été largement documentés dans de nombreuses études.

Dans le domaine de la santé bucco-dentaire, les probiotiques entrent en compétition avec les bactéries pathogènes parodontales, pour leur adhésion notamment. Ils peuvent moduler le pH buccal, perturbant ainsi la formation de la plaque dentaire et le développement des bactéries impliquées dans la maladie parodontale.

Malgré de nombreux articles publiés sur l'utilisation de probiotiques chez des patients atteints de parodontite, leur utilisation en dentisterie en est encore à ses balbutiements [1], [2], [3].

Les dernières évidences cliniques, cependant, indiquent clairement que le probiotique Lactobacillus reuteri Prodentis excerce un effet bénéfique sur la santé des gencives et des dents, et qu'il agit comme un complément efficace chez les patients atteints de maladie parodontale.

Etat des connaissances chez les patients atteints de parodontite

Les dernières études contrôlées randomisées sur les effets cliniques et microbiologiques des probiotiques Lactobacilles reuteri chez des patients atteints de parodontite chronique indiquent qu'ils constituent une piste intéressante de supplémentation.

Des études récentes de Teughels et coll. [3] et Vicario et coll. [2] montrent que l'utilisation de pastilles contenant la souche Lactobacillus reuteri Prodentis entraîne une diminution significative de l'accumulation de plaque, réduit l'inflammation gingivale ainsi que la profondeur de poche.

Dans une étude randomisée contrôlée par placebo, Teughels et coll. ont démontré que la prise de pastilles contenant le Lactobacillus reuteri Prodentis comme complément au Détartrage Surfaçage Radiculaire améliore significativement les paramètres cliniques de « réduction de la profondeur de poche », « saignement au sondage » et « indice de plaque ». Vicario et coll. ont également confirmé ces résultats dans leur étude en double aveugle.

Segerer et coll. [4] rapportent qu'une utilisation durant trois mois de pastilles contenant le Lactobacillus reuteri Prodentis a été associée à une amélioration significative de l'indice gingival, de l'indice de saignement papillaire, de l'indice de plaque et de la colonisation par streptococcus mutans comparé au groupe de placebo. D'autres études montrent une diminution significative du taux de cytokines pro-inflammatoires dans le fluide créviculaire et un effet inhibiteur sur la croissance des streptocoques.

Mode d'action de Lactobacillus reuteri Prodentis

Lactobacillus reuteri Prodentis entre en compétition avec les bactéries pathogènes pour les sites de liaison et les nutriments. Lactobacillus reuteri Prodentis produit également un composé organique connu sous le nom de reuterine, qui inhibe directement la croissance des bactéries pathogènes.

Lactobacillus reuteri Prodentis stimule également le système immunitaire. D'un point de vue thérapeutique, il est important que les probiotiques soient pris quotidiennement dans le cadre d'une cure d'un à plusieurs mois, car Lactobacillus reuteri Prodentis ne colonise pas de façon permanente la cavité buccale

Pour quels patients ?

Les pastilles à base de Lactobacillus reuteri Prodentis sont particulièrement intéressantes chez les patients atteints de parodontite chronique en supplémentation après le traitement mécanique, pour en renforcer les résultats et leur maintien dans le temps. 

Elles sont aussi un bon complément pour les personnes ne pouvant assurer une hygiène bucco-dentaire satisfaisante, en raison d'un handicap, d'une pathologie existante ou pour des personnes alitées.  

À propos des probiotiques

Le mot probiotiques se traduit littéralement par «pour la vie» - contrairement aux antibiotiques, ce qui signifie «contre la vie». L'Organisation Mondiale de la Santé définit les probiotiques comme des micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont administrés en quantités suffisantes, exercent un effet bénéfique pour la santé.

 

Les critères importants pour la qualification en tant que probiotique sont donc que les bactéries soient vivantes et leur effet a été prouvé dans des études cliniques. En outre, un probiotique disponible à la vente doit contenir la même souche bactérienne (ou souches) et la même dose utilisée dans les essais cliniques, une exigence qui est suivie de près chez Sunstar.

Avant qu'un micro-organisme puisse réellement être employé comme probiotique donc, il doit répondre aux conditions préalables de sûreté clinique, preuve d'un avantage pour la santé, et d'un passage intact du tractus gastro-intestinal. Des effets probiotiques qui se déroulent naturellement dans l'intestin ont été démontrés pour diverses souches de Lactobacillus. Il s'agit notamment de Lactobacillus reuteri, Lactobacillus rhamnosus, Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus casei et Bifidobacterium lactis.

Les probiotiques sont utilisés depuis plusieurs décennies en cas de diarrhée, de troubles gastro-intestinaux ou pour stimuler le système immunitaire, ainsi que dans les allergies. Les effets indésirables sont considérés comme rares.

 

 

 

[1] Laleman I, Yilmaz E, Ozcelik O, Haytac C, Pauwels M, Herrero ER, et al. L'effet d'un streptocoque contenant le probiotique dans la thérapie parodontale : Un essai contrôlé randomisé. J Clin Periodontol. 2015;42:1032–41.

[2] Vicario M, Santos A, Violant D, Nart J, Giner L "Clinical changes in periodontal subjects with the probiotic Lactobacillus reuteri Prodentis: a preliminary randomized clinical trial. Acta Odontol Scand. 2013 Mai-Juillet; 71(3-4):813-9.

[3] Teughels W, Durukan A, Ozcelik O, Pauwels M, Quirynen M, Haytac MC "Clinical and microbiological effects of Lactobacillus reuteri probiotics in the treatment of chronic periodontitis: a randomized placebo-controlled study". J Clin Periodontol. 2013 Nov; 40(11):1025-35.

[4] Segerer et coll. Z Obstetrics Neonatol 2011; 215 - PO16_10.

 

Nous utilisons des cookies pour veiller à ce que nous vous donnons la meilleure expérience sur notre site Web. Pour ce faire, nous nous souvenons et stocker des informations sur la façon de l’utiliser. Cela se fait à l’aide de simples fichiers textes appelés cookies qui sont assis sur votre ordinateur. En fermant ce message ou naviguer vers une autre page de ce site Web, vous acceptez nos "cookies" sur ce dispositif conformément à notre politique de cookie sauf si vous avez désactivé les.