Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • International
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • France
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Norvège
  • Pologne
  • Suède
La femme remplit un verre avec un bain de bouche

La chlorhexidine, antiseptique de référence : mode d'action

La chlorhexidine (CHX) est considérée comme le "gold-standard" en terme d'antiseptique bucco-dentaire, comparés aux autres actifs plus récents [1]. Elle a des propriétés anti-plaque bien connues, et possède un large spectre d'action antibactérienne ainsi qu'une action fongicide notamment sur le Candida albicans.

De nombreuses études au fil des années ont permis d'établir que la CHX est stable et efficace pour prévenir et contrôler la formation de plaque, agir sur la plaque existante et inhiber le développement de la gingivite [2].

 

Chlorhexidine

Mécanisme d'action

Son mécanisme d’action est intéressant. Étant une molécule cationique (chargée positivement), la CHX se lie aux anions (chargés négativement) des bactéries et des surfaces dentaires, inhibant la formation de la plaque dentaire. Son action antibactérienne est due à la perturbation de la membrane cellulaire bactérienne par les molécules de CHX, augmentant la perméabilité bactérienne des cellules et entraînant une lyse cellulaire, c'est-à-dire la rupture de la membrane cellulaire, et donc la destruction de la bactérie.

La chlorhexidine (CHX) peut être bactériostatique ou bactéricide selon la dose. Son principal mécanisme d’action est l’inhibition du métabolisme bactérien (effet bactériostatique), limitant la croissance des bactéries en interférant avec la réplication bactérienne de l’ADN et le métabolisme cellulaire bactérien. À des doses plus élevées, la CHX exerce un effet bactéricide, conduisant à la destruction complète des cellules bactériennes.

Une action qui perdure dans le temps après le rinçage : la rémanence

L’effet de la CHX est maintenu au-delà du moment où est réalisé le bain de bouche. En effet, la CHX cationique se lie aux emplacements chargés négativement sur les parois bactériennes via des forces électrostatiques, permettant à la CHX de se fixer au niveau de la cavité buccale et ainsi de rester active tant qu'elle est présente.  

Alors que de nombreux autres agents antibactériens sont assez rapidement éliminés ou sont inactivés après utilisation, la CHX présente une activité antibactérienne qui perdure jusqu'à douze heures selon les doses utilisées. En raison de cette longue rémanence en bouche, les bactéries qui recolonisent rapidement la cavité buccale sont elles-mêmes inhibées ou éliminées par la présence continue de CHX.  

Par conséquent, la CHX constitue un antiseptique de référence dans les solutions pour bain de bouche notamment celles destinées aux soins post-opératoires en dentaire, après chirurgie parodontale ou autres chirurgies buccales (extractions dentaires, pose d'implants...) ou encore après un Détartrage Surfaçage Radiculaire.  

[2] Bharati et al "Chlorhexidine : the gold standard mouth wash" Review Article, J. Pharm. Sci. and Res, févr.

Nous utilisons des cookies pour veiller à ce que nous vous donnons la meilleure expérience sur notre site Web. Pour ce faire, nous nous souvenons et stocker des informations sur la façon de l’utiliser. Cela se fait à l’aide de simples fichiers textes appelés cookies qui sont assis sur votre ordinateur. En fermant ce message ou naviguer vers une autre page de ce site Web, vous acceptez nos "cookies" sur ce dispositif conformément à notre politique de cookie sauf si vous avez désactivé les.