Vous êtes actuellement sur:

G.U.M France

Pour trouver un point de vente, merci d'indiquer votre pays & votre langue. Vous serez redirigé vers le site de votre pays.

  • International
  • Belgique
  • Allemagne
  • Danemark
  • Espagne
  • France
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Norvège
  • Pologne
  • Suède
28 Juil. 2021
Jeune garçon avec un appareil dentaire

L’hygiène orale pendant le traitement orthodontique

Chaque mois, nous discutons des problèmes de santé bucco-dentaire à différentes étapes de la vie : nous avons commencé par la grossesse en mars, suivie de l'enfance en avril. Le 4 mai 2021, nous avons organisé la troisième édition de la série de webinaires SUNSTAR Conversations PRO, abordant l’adolescence. En collaboration avec Mme Kristy Menage Bernie, RDH, MS, RYT et le Dr Mário Rui Araújo, RDH, nous avons cherché à découvrir comment surmonter les défis fondamentaux et comportementaux du traitement orthodontique chez les adolescents en les transformant en une opportunité de changement.

Les fondamentaux du traitement orthodontique

Mme Menage a entamé la conversation en soulignant les principes fondamentaux d'un traitement orthodontique réussi : "Auparavant, l'accent était mis sur la santé des tissus durs, car il n'y a rien de plus dévastateur que l'accumulation de biofilm autour des brackets, provoquant des taches blanches et une déminéralisation."

Cependant, elle s'est rendu compte que la santé parodontale est tout aussi importante : « Nous savons que les dents bougent plus rapidement lorsque les tissus mous sont sains et résilients ». Dans cette optique, tout type de gingivite ou d'inflammation peut poser des problèmes au traitement orthodontique.

Les dents se déplacent plus rapidement dans des tissus mous sains.

Le Dr Araújo est tout à fait d'accord : « Un tissu sain est l’objectif principal. Dans notre école dentaire, nous disons toujours à nos étudiants : ne pensez pas au nettoyage en lui-même, pensez à la santé. Réfléchissez à la façon de maintenir la santé des tissus, c'est le point principal ».

Bien que les techniques de nettoyage soient importantes pour obtenir des tissus sains, Dr Araújo voit un autre aspect fondamental : « Je pense que 80% du succès du traitement orthodontique est déterminé par la coopération, ce que nous appelons la relation tripartite entre parents, professionnels et patient ». Ce travail d'équipe est crucial pour atteindre l’observance ou plutôt - comme les conférenciers préfèrent le dire - la collaboration. « La collaboration s’entend comme un processus mutuel, alors que l’observance implique de forcer à faire quelque chose. Et cette approche, quel que soit l'âge, crée des résistances ».

Le traitement orthodontique, une opportunité

Parlant de l'importance d'une vie saine pendant le traitement orthodontique, Dr Araújo y voit une opportunité : « Lorsque nous parlons avec nos patients de nutrition, de sport, de ce genre de choses, cela peut être difficile parce que parfois, ils sont fatigués d’entendre cela. Ce qui est étonnant avec l'orthodontie, c'est que cela peut être une opportunité, car prendre soin de sa santé en général fait partie du traitement qu'ils souhaitent eux-mêmes et qu’ils veulent qu’il se passe bien ».

Le traitement orthodontique ouvre la porte pour parler de l'importance des habitudes de vie saines.

Ce qui aide ici, c'est que l'image négative du traitement orthodontique qu'on avait dans le passé a en grande partie disparu. « Aujourd’hui, tout le monde aime ça, les enfants aiment ça. Ils pleurent quand nous leur disons qu’ils n’ont pas besoin d'orthodontie parce qu'ils veulent les bagues. Donc, nous avons cette porte ouverte pour leur montrer l'importance de bien manger, de faire de l'exercice, de contrôler la santé gingivale. C'est incroyable de voir les opportunités qu'offre l'orthodontie pour aider la santé générale ». Mme Menage est d'accord : « La stigmatisation associée à la bouche pleine de métal n'existe plus aujourd'hui. C'est un énorme changement de paradigme dont nous pouvons profiter ».

Les adolescents, groupe de patients unique

Les intervenants voient les adolescents comme un mélange d'adulte et d'enfant qui les rend si spéciaux. C'est une période de changements pendant laquelle les adolescents, comme de l’argile, veulent se modeler tous seuls, mais les professionnels de santé peuvent les y aider. Dr Araújo à propos d'un article qu'il a lu récemment : « Il disait que les adolescents ont sept besoins importants : la confiance, le dialogue, la sécurité, l'autonomie, la responsabilité, l'affection et l'espoir. Et le plus drôle, c'est que nous avons tous ces outils dans notre cabinet ». Le traitement orthodontique reflète en quelque sorte le processus de croissance. Cela implique responsabilité et patience, et en construisant une relation basée sur la confiance, cela peut aider un adolescent dans ce processus. Et cela passe par le dialogue : écouter ce que veut le patient, faire ce voyage ensemble aide le processus de mise en place d'un processus collaboratif. En termes d'autonomie, c'est décider avec les patients ce qui est bon pour eux et prendre en compte ce qu'ils ressentent pour les aider à mieux maîtriser un problème, en l'inscrivant dans la conscience de soi, ce qui est très important pour les adolescents.

Les adolescents ont sept besoins importants : confiance, dialogue, sécurité, autonomie, responsabilité, affection et espoir.

Mme Menage mentionne également : "Au lieu du terme « défi », recherchons des « opportunités » et utilisons ce type de dialogue de manière consistante pour un renforcement positif." Dr Araújo est d'accord : « C'est l'idée de leur donner des responsabilités qui permet de construire une connexion ».

Que pouvez-vous faire en tant que professionnel de la santé bucco-dentaire ?

Mme Menage : « Je suis une grande fan de tout ce que nous pouvons faire pour le patient pendant qu'il est au fauteuil. Cela va avoir un impact quand ils partiront. Dites à votre patient : vous avez fait un investissement et bien, nous allons faire un retour sur investissement, et c'est ainsi que nous allons procéder. Alors, construisons cette relation, montrons que nous sommes investis et soyons créatifs ». Dr Araújo est d'accord sur la partie créative : « La curiosité crée l'implication. Parfois, pour un patient, les visites chez le dentiste ou l'hygiéniste se ressemblent toutes. Donc, si on change la donne, si on suscite une certaine curiosité, les patients diront : wow, c'est complètement différent. Et nous avons les techniques pour ça, comme les caméras intra-orales, les applications mobiles, etc. ».

Poursuivant le thème des évolutions technologiques, Mme Menage a quelques idées précises sur l'hygiène bucco-dentaire : « Pour les tissus durs, pensez à l'aéropolissage, à l'utilisation de chlorhexidine et de vernis au fluor, etc. Ensuite, il existe également des brosses à dents électriques connectées à une application qui peuvent être utilisées en toute sécurité pendant le traitement orthodontique. Et en ce qui concerne les tissus mous, pouvons-nous simplement oublier le fil dentaire pour cette population ? Les gagnants évidents ici sont les brossettes interdentaires ». Dr Araújo acquiesce : « Je suis tout à fait d'accord, c'est la tendance. Et d'une manière technique, cela aide à créer une alliance entre vous et votre patient. Et rappelez-vous, il ne s'agit pas de l'importance du nettoyage entre les dents que nous connaissons déjà depuis 1940. L'important est de savoir comment le faire et de le faire !"

Interventions comportementales

Un modèle spécifique de changement de comportement est utilisé comme exemple pour le traitement orthodontique : il implique l'établissement d'objectifs, la planification et l'autosurveillance - ou GPS (goal setting, planning, self-monitoring). Dr Araújo : « En termes d'établissement d'objectifs, il est important que les adolescents soient impliqués, en leur donnant responsabilité et autonomie comme nous en avons parlé auparavant ». L'opportunité unique qu'offre le traitement orthodontique est que dans la plupart des cas, le praticien et son patient partagent le même objectif, contrairement à d'autres traitements où il y a un décalage entre ce que le praticien pense être important et ce que le patient pense être important.

Un outil comportemental puissant pour le traitement orthodontique est le GPS (goal setting, planning, self-monitoring).

La planification implique de discuter avec le patient des résultats à attendre du traitement et de la manière d’y parvenir, créant ainsi cette alliance thérapeutique. Discuter de ce que l’on devrait accomplir, donner son avis sur le prochain rendez-vous (l'aspect d'autosurveillance du GPS) et ajuster le plan si nécessaire. "Ces trois choses, l'établissement d'objectifs, la planification et l'auto-surveillance, sont probablement les trois techniques les plus importantes pour pouvoir changer un comportement."

 

Pour voir ou revoir le webinaire :